Skip to content

Le Saint-Suaire de Soso…

26 avril 2010

DÉDÉ DIAME
BARCELONE | 22.
AVRIL.2010 > 13.JUN.2010

EXPOSITION
« IN NOMINE DEI »
VERNISSAGE
22.AVRIL.2010 | 20H


Hello les tricoteurs,

un petit post pour vous dire que notre Soso nationale participe à une super expo à Barcelone du 22 avril au 13 juin 2010 !

Alors si vous passez dans le coin, allez admirer son Saint-Suaire 100% laine à l’exposition Dédé Diame !

Soso


  • L’artiste


Dédé Diame nait à Rennes en 1980. Très tôt, il développe un goût particulier pour le dessin. Alors qu’il suit les cours du soir aux Beaux-Arts de Rennes, il se nourrit de nombreuses rencontres pour améliorer sa technique et élaborer un style propre.

Divers voyages à travers le monde vont ensuite alimenter sa perception du graphisme, des couleurs et des supports.
C’est l’occasion pour lui de prendre conscience de l’impact et de l’accessibilité de l’art de la rue. Il découvre que tenir un pinceau ou une bombe aérosol peut devenir un acte social ou militant. Passionné d’art urbain, il commence à s’y intéresser sous toutes ses formes. Il choisit d’ailleurs de se spécialiser dans la peinture à la bombe.
C’est en 2007 que Dédé s’exile à Barcelone, une des capitales de l’art de la rue. Il y peaufine son identité de peintre et invente de nouveaux concepts (toile-hologramme).

Dans un monde où l’individu est sans cesse confronté à de nombreuses images, publicitaires notamment, Dédé affiche sa volonté d’épurer les formes et les couleurs.
Selon un style figuratif, il propose une « photographie » de la société actuelle, pour montrer, provoquer ou dénoncer.

  • L‘exposition


L’artiste a choisi de donner sa vision de la religion catholique au 21ème siècle. La relation qu’elle entretient avec notre société, ses dérives et errements… :

 » Onze heures sonnent au clocher. En ce dimanche matin, le prêtre s’apprête à célébrer la messe avec ses fidèles. Mais comme chaque dimanche, depuis des décennies, ces derniers ne sont plus au rendez-vous.

Pratique en chute libre, crise des vocations, désintérêt de la jeunesse, scandales et positions de l’autorité religieuse … un véritable fossé d’incompréhension semble s’être creusé entre notre modèle de société et un catholicisme perçu comme immobile voire régressif.

Face à ces symptômes de crise, les réactions ne manquèrent pas au sein de l’Eglise. Une idée gouverna de multiples tentatives de réforme : il fallait réconcilier l’institution ecclésiale avec son temps. La solution : la réforme, le concile Vatican II. Sa traduction : repenser les conditions du sacerdoce, l’abandon du latin, le dialogue avec les autres religions, le tutoiement de dieu … l’ouverture et des réflexions autour de thèmes forts comme la contraception, le sacerdoce féminin, le mariage des prêtres…

Tout cela s’est produit avec une précipitation jamais vue dans l’Eglise, et une volonté de rupture qui  montraient bien qu’il s’agissait d’une révolution. Mais rapidement et pour éviter toute dérive excessive les évêques reprirent en main leur clergé, avec le souci de restaurer un engagement spirituel fondé sur une tradition chrétienne revisitée mais inaccessible aux sirènes du siècle.

Tradition perpétuée aujourd’hui par son plus fidèle défenseur : Benoit XVI – pape controversé, par ses positions d’un autre temps …douteuses avec la réhabilitation d’évêques intégristes et négationnistes, voire incompréhensibles sur le sida et la contraception. »

Dédé Diame

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. Blandine permalink
    26 avril 2010 13 h 54 mi

    L’exposition a l’air d’être terrible!!!!
    Mais petite question: Le Suaire de Soso y est dans quel cadre? Un parallèle avec les artistes contemporains?

  2. DOAN Marie-Ange permalink
    27 avril 2010 9 h 03 mi

    Quelle merveille !!! que j’aimerais pouvoir faire de même ; mais comment peut-on procéder ? J’aimerais avoir l’adresse mail de l’artiste !! Merci, en tous cas d’avoir réalisé toutes ces merveilles !
    Marie-Ange

  3. 27 avril 2010 9 h 42 mi

    C’est dans le cadre de l’expo de Dédé Diamé, artiste contemporain, qui m’a invitée à réaliser une pièce en tricot dans cette exposition. Mais il n’y a pas d’autres artistes représentés.

  4. 17 août 2010 22 h 44 mi

    Houla ! Une Merveille ce suaire. Pas très catholique mais pop en diable. Chapeau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :